Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Solidaires des Ardennes


Union départementale des syndicats Solidaires des Ardennes


Bienvenue sur le premier site syndical interprofessionnel ardennais.
Crée le 12 décembre 2005



Manifestation du 11 septembre 1911 contre la vie chère. Le citoyen Boutet exhortant le groupe de Braux au calme.
Agrandir l'image

Contacts syndicaux
Pour contacter l'Union départementale Solidaires vous pouvez :
- Venir aux permanences juridiques en droit du travail, tous les lundis après-midi : plus de renseignement en cliquant ici
- nous écrire : UD Solidaires 64 rue Forest 08000 Charleville-Mézières
-nous téléphoner : 06.95.56.68.21
- nous envoyer un courriel à l'adresse suivante : solidaires08@orange.fr

Vous pouvez lire notre page facebook

Nous suivre sur Twitter


Le conseil de l'UD Solidaires se réunit le premier jeudi de chaque mois au local de la Bourse du travail à partir de 14 h, rue J.B.Clément à Charleville-Mézières.

Actualité des syndicats


Solidaires industrie

Plusieurs sections syndicales ont été crées dans l'industrie des Ardennes, pour contacter le syndicat de l'industrie : 06.95.56.68.21



Un syndicat Sud Santé Sociaux s'est constitué dans les Ardennes, pour le contacter : 06.95.56.68.21

Syndicats adhérents à l'Union départementale
SNUI-SUD Trésor
SUD FPA
SUD Activités postales 08
SUD Rail
Sud Rural-Equipement
Sud Santé Sociaux
SNJ
Sud Télécoms
SUD Travail Affaires sociales
Solidaires Protection sociale
Solidaires Industrie

Droit du travail

Liens Solidaires

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Index des rubriques
Mardi 15 Mai 2012
Plan social l'Union-l'Ardennais (groupe Hersant)

Lu sur SNJ : "La réunion tant attendue entre direction du Groupe Hersant Média, du groupe Rossel, des directions des pôles normands et Champagne-Picardie, des représentants des personnels, sous l’égide du ministère du Travail, a enfin eu lieu ce mercredi 9 mai à Paris, dans l’après-midi. Une phrase peut résumer les propositions des groupes Rossel et Hersant Média : « Chantage à tous les étages ».
Cette réunion tripartite, nous la voulions, nous la revendiquions et grâce à la mobilisation de tous, elle s’est tenue. Le groupe Rossel a confirmé sa marque d’intérêt pour les quotidiens normands et le pôle CAP. Pour Paris-Normandie, il devrait faire une offre de reprise d’ici au 15 mai.

Mais. Parce que bien sûr il y a plusieurs mais :
-  Le groupe Rossel conditionne son offre de reprise du Pôle normand (où un plan de plus de 110 suppressions d’emplois est prévu), à la restructuration préalable du pôle Champagne-Ardennes/Picardie (CAP) de GHM. Cette restructuration du pôle CAP donnerait lieu à 270 suppressions de postes dont 37 journalistes.
-  En terme de calendrier, cette restructuration doit être effective avant la mi-juin.
-  La clause de cession pour les journalistes serait proposée a minima. C’est cela, ou Rossel retire son offre de rapprochement avec GHM laissant le pôle normand à la merci du tribunal de commerce et le pôle CAP sans doute en dépôt de bilan. Bref, GHM et Rossel demandent aux organisations syndicales et aux CE de valider leur montage, sans réel approfondissement des projets et dans les conditions d’une négociation dont le terme, tant calendaire que politique, serait déjà fixé.

Les représentants du Syndicat National des Journalistes (SNJ), premier syndicat de la profession, ont très vivement réagi et ont dénoncé ces méthodes indignes. Ils ont constaté que l’actionnaire principal était exonéré de toutes ses responsabilités, alors que ses erreurs stratégiques, ses investissements à contre-courant ont largement contribué à la situation actuelle.

Si de nouvelles stratégies doivent être envisagées pour répondre au paysage économique de la presse quotidienne en 2012, une casse sociale de cette ampleur est totalement injustifiée. La négociation va s’ouvrir dès le 16 mai au sein du pôle CAP. Un rendez-vous au ministère du Travail est de nouveau prévu le 24 mai, avec les pôles CAP et Normandie pour évoquer les conditions de « départ » (traitement social).

D’ici là, il s’agit de refuser ce qui ressemble à un démantèlement des forces vives des entreprises. Sans hypothéquer l’avenir, sans fermer aucune porte, le SNJ proposera d’élaborer collectivement un contre-plan de développement et de vraie préservation (pardon, il faut dire « sauvegarde » de l’emploi).

Par ailleurs, il va de soi que nous interpellons le nouveau gouvernement pour qu’il soit partie prenante, et qu’il mette fin à « l’impunité » de M. Hersant...

Ecrit par solidaires08, à 15:47 dans la rubrique "SNJ".
Lien permanent 0 commentaires


Vendredi 04 Mai 2012
Situation de l'Ardennais et de l'Union

Manoeuvres

La section SNJ de l’union prend acte du départ effectif de Jacques Tillier et de son remplacement au poste de PDG du pôle Champagne-Picardie du Groupe Hersant Média par Dominique Bernard, par ailleurs directeur général... de GHM.

La section SNJ exprime ses plus vives inquiétudes à la lecture des quelques phrases du communiqué officiel où il est notamment mentionné : « ... nous devons impérativement accélérer l’adaptation des titres ».

Dans le langage des « décideurs », on sait ce que veut dire « adaptation ».

Des nouvelles alarmantes nous parviennent par ailleurs de Nice où l’état-major du groupe Rossel aurait annoncé la nécessité de procéder à d’importantes réductions d’effectifs à initier avant même la prise de contrôle des opérations par le groupe belge.

Dans ce contexte, dans l’attente d’en savoir davantage sur les intentions de M. Bernard et la durée de son intérim, lui qui a déjà fait montre d’un réel savoir-faire en matière sociale dans la gestion du dossier Comareg et plus récemment dans celle de Paris-Normandie, le SNJ réclame toujours une table ronde réunissant pouvoirs publics, employeur, repreneur, banques, syndicat patronal, et représentants du personnel.

Le SNJ met en garde contre toute manoeuvre visant à anticiper un possible changement de gouvernement, et qui consisterait à mettre en œuvre les premières étapes d’un plan social en pariant sur le fait qu’une fois le train sur les rails, il ne sera plus possible de revenir en arrière.

Restons solidaires, restons mobilisés pour défendre nos emplois, nos métiers, l’identité et la pérennité de notre titre.

Reims, 17 avril 2012.

snjlunion@laposte.net

Ecrit par solidaires08, à 11:27 dans la rubrique "SNJ".
Lien permanent 0 commentaires


Vendredi 04 Novembre 2011
Paru Vendu, c’est foutu !
Le suspense était éventé depuis plusieurs jours. Le Tribunal de commerce de Lyon a ordonné ce jeudi 3 novembre la liquidation judiciaire du pôle de presse gratuite de Groupe Hersant Média (GHM). Le Syndicat National des Journalistes, première organisation de la profession, exprime sa pleine solidarité avec les 1 600 salariés de la Comareg et d’Hebdoprint (Paru Vendu), condamnés à manger le pain noir des dirigeants de GHM qui n’ont pas su prendre le virage du numérique.

 

Lire la suite de l'article...
Ecrit par solidaires08, à 18:53 dans la rubrique "SNJ".
Lien permanent 0 commentaires




Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom