Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Solidaires des Ardennes


Union départementale des syndicats Solidaires des Ardennes


Bienvenue sur le premier site syndical interprofessionnel ardennais.
Crée le 12 décembre 2005



Manifestation du 11 septembre 1911 contre la vie chère. Le citoyen Boutet exhortant le groupe de Braux au calme.
Agrandir l'image

Contacts syndicaux
Pour contacter l'Union départementale Solidaires vous pouvez :
- Venir aux permanences juridiques en droit du travail, tous les lundis après-midi, Bourse du travail 21 rue Jean-Baptiste Clément à Charleville-Mézières : plus de renseignement en cliquant ici
-nous téléphoner : 06.95.56.68.21
- nous envoyer un courriel à l'adresse suivante  : solidaires08@orange.fr

Vous pouvez lire notre page facebook

Nous suivre sur Twitter


Le conseil de l'UD Solidaires se réunit le premier jeudi de chaque mois au local de la Bourse du travail à partir de 14 h, 21 rue J.B.Clément à Charleville-Mézières.

Actualité des syndicats


Solidaires industrie

Plusieurs sections syndicales ont été crées dans l'industrie des Ardennes, pour contacter le syndicat de l'industrie : 06.95.56.68.21



Un syndicat Sud Santé Sociaux s'est constitué dans les Ardennes, pour le contacter : 06.95.56.68.21

Syndicats adhérents à l'Union départementale
SNUI-SUD Trésor
SUD FPA
SUD Activités postales 08
SUD Rail
Sud Rural-Equipement
Sud Santé Sociaux
SNJ
Sud Télécoms
SUD Travail Affaires sociales
Solidaires Protection sociale
Solidaires Industrie
SNUPFEN Solidaires (ONF)

Droit du travail

Liens Solidaires

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Index des rubriques
Lundi 21 Août 2017
Fiche n° 5 - La démission en 8 questions



Pour télécharger cette Fiche, cliquez dans "Documents joints"



Documents à télécharger

Ecrit par solidaires08, à 15:10 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 20 Février 2017
Fiche outils n° 18 - Modifications issues des lois Macron et Rebsamen, relatives à la médecine du travail, et au fonctionnement du CHSCT

Cette fiche reprend les modifications suite aux évolutions législatives [ Loi n°2015-990 du 6 août 2015 (Macron) et loi n°2015-994 du 17 août 2015 (Rebsamen) ] et rappelle parfois des éléments de pratique syndicale ou des articulations avec d’autres dispositions du code du travail.

Note non définitive en attente notamment de décrets d’application



Documents à télécharger

Ecrit par solidaires08, à 14:55 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 12 Décembre 2016
La loi travail, c’est maintenant !



Documents à télécharger





Article publié le 9 décembre 2016
Ecrit par solidaires08, à 14:58 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 07 Novembre 2016
Fiche n° 36 : L’apprentissage en 11 questions

L’apprentissage est encouragé depuis de nombreuses années par les dispositifs gouvernementaux. Il est devenu très attractif pour les grandes entreprises comme pour les petites.

Mais qu’en est-il des droits pour les apprenti-es ? Ils et elles sont considéré-es comme des salarié-es comme les autres, mais parfois un peu moins que les autres.

Voici en quelques réponses aux questions que vous vous posez sans doute.



Documents à télécharger

Ecrit par solidaires08, à 15:34 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Mercredi 23 Mars 2016
Petit guide contre les bobards de la loi Travail
Ecrit par solidaires08, à 11:55 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 21 Mars 2016
Permanences juridiques en droit du travail
Le syndicat Solidaires des Ardennes tient des permanences juridiques en droit du travail tous les lundis après-midi de 14 h à 16h30 à son local à la Bourse du travail 21 rue Jean-Baptiste Clément à Charleville-Mézières.
Ces permanences gratuites sont ouvertes à tous les salariés du secteur privé afin d'obtenir des renseignements sur  vos droits à partir du code du travail ou des conventions collectives.
Vous munir d'une fiche de paie et de votre contrat de travail, si vous en avez un.
En cas de litige relevant des prud'hommes, nous pourrons vous orienter vers une avocate spécialisée en droit du travail, pour vous défendre devant cette juridiction.
Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez nous téléphoner pendant les heures de permanence au 06.95.56.68.21. En dehors des permanences, laisser un message sur le répondeur.
Le local de Solidaires Ardennes se trouve dans un bâtiment préfabriqué dans la cour de la Bourse du travail. Pour y accéder (voir le plan ci-dessous) repérer le panneau Solidaires sur le mur en face du syndicat FO, la porte d'entrée se trouve à gauche du panneau.

Ecrit par solidaires08, à 13:28 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Mardi 15 Mars 2016
Permanence juridique en droit du travail
En dehors des permanences hebdomadaires du lundi après-midi, laissez un message sur le répondeur au  06.95.56.68.21.
Ecrit par solidaires08, à 19:32 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 14 Mars 2016
Le droit de grève en 11 questions

La grève, c’est quoi ?

 

Jusqu’en 1864, la grève était strictement interdite, et constituait un délit pénalement sanctionné. Après cette date, les sanctions pénales furent supprimées, mais ce n’est qu’après la Libération, en 1946, que le droit de grève fut reconnu.

Inscrit à l’article 7 du préambule de la constitution de 1946, lui même référencé dans la constitution de 58, le droit de grève est un droit constitutionnel.

La cour de cassation l’a définie comme “la cessation collective et concertée du travail” (cass soc 17 janvier 1968). Pour une fois, une définition simple et claire !

Dans la tradition du monde du travail la grève est un rappel de la place centrale qu’occupe le/la travailleur/se. Sans travailleur pas d’entreprise, pas de service...La grève est là pour rappeler à ceux qui l’oublient trop souvent : les salariés sont au coeur de l’entreprise, sans eux, rien ne fonctionne !






Qui peut faire grève ?

 

Tout-e salarié-e peut faire grève, mais en respectant certaines conditions.

On ne peut donc pas décider tout-e seul-e d’une cessation individuelle de travail, ce qui ne constituerait pas une grève.

En revanche, lorsqu’une personne, même toute seule dans son entreprise, entend s’associer à une grève nationale (Cassation sociale 29 mai 1979), et décide en conséquence d’un arrêt du travail, il n’y a pas de problème.

Voici ce que dit le droit : Tout salarié peut s’associer à un mouvement de grève, même si aucune revendication particulière à l’entreprise n’a été formulée et même si le salarié est seul à suivre ce mot d’ordre dans l’entreprise. (Cass. Soc. 29 mai 1979 – N° 7840-553.)

Le droit de grève est une liberté individuelle, garantie par la loi. En dehors des policiers et des militaires, tout-e salarié-e, syndiqué-e ou non, a le droit de faire grève. Aucun employeur ne peut empêcher un-e salarié-e de faire grève, aucun employeur ne peut sanctionner un-e salarié-e pour avoir utilisé le droit de défendre ses intérêts !

Même dans les petites entreprises, le droit de grève existe, il faut le faire respecter !

Je ne suis pas syndiqué-e, je peux quand même faire grève ?

 

Oui, sans problème.

Que vous soyez syndiqué-e ou non n’a aucune importance : en vous référant à un mot d’ordre de grève nationale déposé par les syndicats .

Que vous soyez salarié-e du secteur public ou du secteur privé, vous êtes couvert !

Faut-il faire signer des documents avant ?

 

Non, aucun document écrit ne peut être exigé de la part de votre employeur.

Votre employeur ne peut vous réclamer aucune déclaration, formulaire, ou document écrit quelconque.

Dans le secteur privé en général, il n’y a aucune obligation légale de prévenir votre employeur.

Attention, ce n’est pas pareil dans le secteur public et certaines entreprises où un préavis est nécessaire, comme par exemple les transports de voyageurs ou la collecte des déchets, où des procédures spécifiques sont mises en place !

Est-ce que je peux être sanctionné-e pour avoir fait grève ?

 

Non !

Aucune sanction ne peut vous être appliquée pour ce motif.

Une sanction ou un licenciement pour fait de grève serait automatiquement déclaré nul par les tribunaux !

Pour mon salaire, cela se passe comment ?

 

Dans le cas normal, l’employeur peut retenir sur le salaire de la personne en grève la fraction de salaire correspondant à la durée pendant laquelle le salarié est en grève.

Aucune autre retenue ne peut être appliquée.

Vous pouvez faire grève pour la durée que vous décidez, une heure, une demi-journée, une journée ou plus !

Il ne peut pas y avoir de mention sur le bulletin de paie de l’exercice du droit de grève.

Mon employeur peut-il m’interdire de faire grève ?

 

Non, il ne le peut pas. Mais attention toutefois à respecter les procédures prévues, en particulier le délai de prévenance qui s’applique notamment au secteur public ou de transport. Dans certains secteurs comme la santé, les grévistes peuvent être réquisitionné-e-s.

Quelles formalités ?

 

Si la grève suppose l’existence de revendications professionnelles, aucune condition n’est fixée quant à la manière dont elles ont à être communiquées à l’employeur :
* Ainsi, à l’exception des secteurs soumis à préavis, l’absence de toute formalité préalable obligatoire conduit donc à la validité des grèves surprises.
* Une grève ne saurait perdre son caractère licite du fait qu’elle n’a pas été précédée d’un avertissement ou d’une tentative de conciliation.

Mon employeur peut-il m’interdire de poser un jour de RTT, ou un jour de congé les jours de grève ?

 

Oui, mais uniquement pour motif impératif de service, tout comme un jour de congé normal ou une RTT normale.

Mais il n’est fait nulle obligation aux salariés d’être spécifiquement présent les jours de grève dans son entreprise : tout salarié peut poser un jour de congé, un jour de RTT, un jour de repos compensateur ou de récupération, ou aussi ... être malade !

Vous devez poser votre demande dans les délais habituels à votre entreprise, et votre employeur ne peut vous refuser votre congé que pour les motifs qui s’appliquent habituellement, c’est à dire principalement le sous-effectif du service, ou la désorganisation du service qui s’ensuivrait.

L’entreprise peut elle remplacer les salarié-e-s grévistes ?

 

L’employeur ne peut pas faire appel à des travailleurs temporaires ou à des salariés engagés par un contrat à durée déterminée pour remplacer des salariés grévistes.

L’employeur peut avoir recours aux non grévistes pour remplacer des salariés grévistes. Les grévistes ne peuvent s’opposer à leur remplacement.

L’employeur peut demander aux non-grévistes d’effectuer des heures supplémentaires.

Et si je tombe malade pendant la grève ?

 

Lorsqu’un-e salarié-e tombe malade, il faut distinguer 2 situations :
* soit il/elle tombe malade avant la grève alors les indemnités compensatrices de perte de salaire lui sont dues par l’employeur,
* soit il/elle tombe malade pendant le mouvement de grève, les allocations complémentaires ne lui seront versées qu’à compter de la fin de la grève, si le salarié est encore en incapacité de travail. Les indemnités journalières de sécurité sociale lui sont dues quoiqu’il arrive.

Il ne peut être reproché aux salariés d’avoir choisi pour faire grève, le moment où celle-ci sera la plus gênante pour l’entreprise.


Pour télécharger cette fiche, cliquez dans "Documents joints"



Images à télécharger

Ecrit par solidaires08, à 15:07 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Samedi 05 Mars 2016
Permanences juridiques en droit du travail
Le syndicat Solidaires des Ardennes tient des permanences juridiques en droit du travail à son local à la Bourse du travail 21 rue Jean-Baptiste Clément à Charleville-Mézières.
Ces permanences ont lieu le lundi de 14h à 16h30.
Elles sont gratuites pour un premier entretien et ouvertes à tous les salariés du secteur privé afin d'obtenir des renseignements sur  vos droits à partir du code du travail ou des conventions collectives (en cas de suivi d'un dossier plus important, une cotisation annuelle de 30 euros sera demandée).
Vous munir d'une fiche de paie et de votre contrat de travail, si vous en avez un.
En cas de litige relevant des prud'hommes, nous pourrons vous orienter vers une avocate spécialisée en droit du travail, pour vous défendre devant cette juridiction.
Pour prendre rendez-vous, téléphonez au 06.95.56.68.21. En cas d'absence, laisser un message sur le répondeur.
Le local de Solidaires Ardennes se trouve dans un bâtiment préfabriqué dans la cour de la Bourse du travail. Pour y accéder (voir le plan ci-dessous) repérer le panneau Solidaires sur le mur en face du syndicat FO, la porte d'entrée se trouve à gauche du panneau.


Ecrit par solidaires08, à 22:57 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Jeudi 03 Mars 2016
La meilleure analyse du projet El Khomri : Entretien avec David van der Vlist avocat en droit du travail
Ecrit par solidaires08, à 11:44 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Mardi 19 Janvier 2016
Le point sur les annonces de Hollande en matière de droit du travail
Ecrit par solidaires08, à 09:04 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Mardi 12 Janvier 2016
Facebook et les limites de la liberté d'expression des salariés
Ecrit par solidaires08, à 19:03 dans la rubrique "Droit du travail".
Lien permanent 0 commentaires


Accéder aux archives...


Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom