Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Solidaires des Ardennes


Union départementale des syndicats Solidaires des Ardennes


Bienvenue sur le premier site syndical interprofessionnel ardennais.
Crée le 12 décembre 2005



Manifestation du 11 septembre 1911 contre la vie chère. Le citoyen Boutet exhortant le groupe de Braux au calme.
Agrandir l'image

Contacts syndicaux
Pour contacter l'Union départementale Solidaires vous pouvez :
- Venir aux permanences juridiques en droit du travail, tous les lundis après-midi : plus de renseignement en cliquant ici
- nous écrire : UD Solidaires 64 rue Forest 08000 Charleville-Mézières
-nous téléphoner : 06.95.56.68.21
- nous envoyer un courriel à l'adresse suivante : solidaires08@orange.fr

Vous pouvez lire notre page facebook

Nous suivre sur Twitter


Le conseil de l'UD Solidaires se réunit le premier jeudi de chaque mois au local de la Bourse du travail à partir de 14 h, rue J.B.Clément à Charleville-Mézières.

Actualité des syndicats


Solidaires industrie

Plusieurs sections syndicales ont été crées dans l'industrie des Ardennes, pour contacter le syndicat de l'industrie : 06.95.56.68.21



Un syndicat Sud Santé Sociaux s'est constitué dans les Ardennes, pour le contacter : 06.95.56.68.21

Syndicats adhérents à l'Union départementale
SNUI-SUD Trésor
SUD FPA
SUD Activités postales 08
SUD Rail
Sud Rural-Equipement
Sud Santé Sociaux
SNJ
Sud Télécoms
SUD Travail Affaires sociales
Solidaires Protection sociale
Solidaires Industrie

Droit du travail

Liens Solidaires

Recherche

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Index des rubriques
Lundi 24 Avril 2017
Camping du Mont-Olympe, désorganisation et gaspillages : une volonté délibérée ?
  Lu sur SDU : "Un des campings d'Ardenne Métropole situé au Mont-Olympe à Charleville-Mézières jouit d'une situation presque parfaite : bords de Meuse, centre ville, verdure et tranquillité, centre aquatique et plaine de jeux... Tout pour donner une belle image de la Communauté d'Agglomération, de Charleville et des Ardennes.

Sauf que le gardien "se bat" depuis un an pour obtenir les moyens de maintenir cet équipement en bon état ! A croire que certains auraient décidé de ternir la réputation du camping ? Dans quel but ? Mais poser la question c'est déjà avancer une hypothèse... Quand tu veux te débarrasser de ton chien, commence par lui filer la rage ! S'agirait-il de cela ?

En février, le gardien, las de ne pas avoir de réponse à ses demandes, saisit le SDU. Des photos sont prises (voir ci-contre) et nous avertissons le directeur général des services qui réagit immédiatement : un responsable est sur place dès le lendemain. Des dispositions sont prises... mais qui resteront des paroles !
Lire la suite ici
Ecrit par solidaires08, à 15:20 dans la rubrique "L'Union Solidaires 08".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 03 Avril 2017
Accord à l’Unedic – une fois de plus - sur le dos des chômeurs et chômeuses

Les incertitudes liées à la période électorale ont ramené le Medef à vouloir négocier alors que depuis 9 mois plus aucune discussion n’avait été possible. Il a trouvé une nouvelle fois des « partenaires sociaux » compréhensifs puisque seule la CGT a refusé l’accord proposé. Rappelons que notre Union syndicale Solidaires n’est pas invitée à ces négociations pas plus que les organisations d’usagers représentant les chômeurs-euses, précaires et intermittent-es.

Un jeu d’équilibre savant a consisté à compenser une insuffisante hausse de certaines cotisations patronales (passant de 4 à 4,05%) avec une baisse beaucoup plus large d’autres. L’objectif réel était d’éviter de traiter la question de la taxation de la précarité subie par de plus en plus de salarié-es au travers notamment des contrats courts : la seule taxe existante depuis 2013 est même supprimée.

Les vraies mesures de régression sociale prises concernent surtout les salarié-es âgée-es, des femmes – les plus nombreuses – et des hommes qui ont pourtant le plus de mal à retrouver un emploi. Cherchez l’erreur ! Ainsi les conditions d’âge pour accéder à une indemnisation plus longue sont repoussées de 50 à 55 ans. Avec comme conséquence de faire basculer de plus en plus de personnes vers les minima sociaux insuffisants pour survivre.

L’abondement de 500 heures supplémentaires de formations « offertes » ne doit pas faire illusion. Cette durée de formation reste toujours insuffisante pour engager un parcours réellement qualifiant.

Par ailleurs la révision obscure du mode de calcul des allocations, va avoir pour conséquence directe un recul très net de la durée possible d’indemnisation pour tous les privé-es d’emploi et parmi elles et eux les femmes et les jeunes.

Régression pernicieuse et tout aussi inacceptable.

Au final 270 millions d’euros d’économie contre 900 millions de baisse de dépenses...

Pour Solidaires, le paritarisme montre ici son caractère indigent en l’absence de rapport de force : il ne sert qu’à valider les options de recul des droits sans tenir compte des besoins réels des personnes concernées.

Le chômage est la conséquence d’un système financier et néolibéral qui utilise et « jette » les travailleur-euses au gré des restructurations, délocalisations, et autres « modernisations ». De ce fait, il est largement de la responsabilité des patrons qui décident de licencier pour de plus grands profits.

L’argent des cotisations chômage est l’argent des salarié-es prélevé sur leurs salaires, ce sont elles et eux seul-es qui ont la légitimité pour décider de l’indemnisation du chômage.

Le gouvernement s’apprête à valider cet accord antisocial. Il a distribué des milliards aux grandes entreprises via le CICE sans contrepartie de création d’emplois, qui a continué la politique inopérante d’allègement des cotisations sociales patronales, porte la responsabilité d’avoir permis l’augmentation du chômage, de la précarité et de la paupérisation sociale.

Pour Solidaires il faut :
- partager le temps de travail : 32 heures sans perte de salaire et compensé par des recrutements
- un nouveau statut du salarié-e avec une obligation de reclassement pour les entreprises qui licencient y compris pour les donneuses d’ordre
- un fond patronal mutualisé pour financer les formations nécessaires et la continuité du salaire
- une véritable politique de formation continue rémunérée permettant d’accéder à un emploi choisi
- une augmentation des minimas sociaux.



Documents à télécharger




Ecrit par solidaires08, à 15:13 dans la rubrique "L'Union Solidaires 08".
Lien permanent 0 commentaires


Mesure de la représentativité : Solidaires consolide sa construction !

La Direction générale du travail a publié le 31 mars les chiffres concernant l’audience des organisations syndicales au niveau interprofessionnel (hors Fonction publique) et des branches professionnelles, basés sur l’addition des résultats des élections professionnelles dans les entreprises
Pour l’Union syndicale Solidaires, une véritable mesure de représentativité devrait prendre en compte l’ensemble des résultats électoraux, y compris ceux de la Fonction publique, de nombreux sujets touchant l’ensemble des travailleurs-euses de ce pays, quel que soit leur statut.
Les résultats publiés ne montrent pas de véritable surprise ni d’évolution massive par rapport à ceux publiés il y a 4 ans, ce qui montre bien qu’au niveau des élections professionnelles, les évolutions se font sur le long terme.

Solidaires est crédité d’un résultat de 3,46%, qui est à mettre au regard de notre présence dans les entreprises concernées par ce calcul de la représentativité. Organisation encore jeune et très diversement implantée, très souvent combattue notamment par les directions d’entreprise, Solidaires n’est à ce jour présent que dans un peu plus de 15% des entreprises ayant des élections professionnelles, malgré son développement continu, et particulièrement ces dernières années dans le secteur privé.

Si Solidaires reste stable en pourcentage, nous progressons de plus de 6000 voix par rapport au calcul de 2013. Alors même que les élections des salarié-es des TPE ont connu une participation plus faible, cette progression du nombre de suffrages montre que notre syndicalisme continue son implantation au sein des entreprises et au plus près des salarié-es.

Solidaires avecses organisations est reconnue représentative dans 35 Conventions collectives nationales et locales, dans le secteur de la santé et du social, des journalistes et des médias, de l’industrie, du commerce et des services, de la sous-traitance ferroviaire, de la culture…
Par rapport à 2013, nous gagnons notre représentativité dans les conventions de l’animation, le personnel au sol du transport aérien, de la manutention et le nettoyage des aéroports parisiens, des jardineries/graineteries, les prestataires de service du secteur tertiaire.
Solidaires est par ailleurs représentative dans la Fonction publique qui emploie plus de 5 millions d’agents.

La publication de ces résultats marque aussi la fin de la « période transitoire » de la loi d’aout 2008 dite de « démocratie sociale » et issue de la position commune CGT/CFDT/Patronat. Cette période transitoire avait ménagé quelques arrangements pour les confédérations historiques puisqu’elle prévoyait que les organisations représentatives nationalement en 2013 bénéficiaient automatiquement de la représentativité (et des moyens qui vont avec) dans toutes les conventions collectives, quelquesoit leur score dans le secteur, jusqu’en 2017… ce qui n’était pas le cas pour les autres ! La fin de cette « rente de situation » ouvre une phase nouvelle.

Alors que se profilent des menaces de nouvelles mesures antisociales, le rôle des organisations syndicales est de construire les mobilisations qui empêcheront ces nouveaux reculs sociaux. Si clivage il doit y avoir, il n’est pas entre syndicats « représentatifs » ou « considérés comme non représentatifs », mais bien entre ceux qui acceptent et accompagnent les politiques libérales et ceux qui les refusent.

Dans les entreprises, les services et les administrations,Solidaires continuera de mettre en œuvre un syndicalisme de contre-pouvoir qui lie défense quotidienne des salarié-es et transformation de la société.



Documents à télécharger




Ecrit par solidaires08, à 15:11 dans la rubrique "L'Union Solidaires 08".
Lien permanent 0 commentaires


Vendredi 24 Mars 2017
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017
Il n'y aura pas de permanence juridique en droit du travail lundi 27 mars 2017.
La prochaine permanence aura lieu le lundi 3 avril 2017 de 14h à 16h30.
Ecrit par solidaires08, à 11:15 dans la rubrique "Agenda".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 20 Mars 2017
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter
Ecrit par solidaires08, à 15:12 dans la rubrique "Sud Rail".
Lien permanent 0 commentaires


La répression syndicale tue. Plus jamais ça !

SUD Rail

Communiqué SUD Rail du 15 mars suite au rassemblement à St Lazare

Ecrit par solidaires08, à 15:05 dans la rubrique "Sud Rail".
Lien permanent 0 commentaires


Grève chez Unilin

L'Ardennais 10 mars 2017
Ecrit par solidaires08, à 14:45 dans la rubrique "Solidaires industrie".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 13 Mars 2017
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017)

Au sommaire de ce nouveau numéro du bulletin "Solidaires en action" :

  • Nos droits, contre leurs privilèges
  • 19 mars : en marche pour la justice et la dignité
  • Services d’Incendie et de Secours : mobilisation le 14 mars
  • Bobigny : mobilisation contre la « casse » de l’éducation
  • Clermont le 23 mars : c’est le printemps douanier
  • 30 mars : journée d’action des retraité-es
  • Besançon : non à la répression à l’université
  • Finances publiques : le Nord toujours en action
  • Prisma Media : le partage des profits, c’est maintenant
  • Air France : 67% d’augmentation pour toutes et tous ?



Documents à télécharger





Article publié le 9 mars 2017
Ecrit par solidaires08, à 14:44 dans la rubrique "L'Union Solidaires 08".
Lien permanent 0 commentaires


Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours

Appel à rassemblement

Rassemblement

Communiqué du 12 mars 2017

Communiqué 2

Communiqué du 11 mars 2017

Communiqué 1



Documents à télécharger





Article publié le 15 mars 2017
Ecrit par solidaires08, à 14:40 dans la rubrique "Agenda".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 06 Mars 2017
Journée de mobilisation dans les secteurs de la santé, du social et du médico social, et dans les collectivités territoriales

Pour notre département, un rassemblement est prévu le mardi 7 mars à partir de 14h00 devant l’agence régionale de santé (ARS) située au 18 avenue François Mitterrand à Charleville-Mézières (derrière les cinémas) et
15h30 devant la Préfecture.


La santé et le social en lutte avec l’intersyndicale CGT/FO/SUD !

Les conditions de travail et de rémunération ainsi que la qualité des prises en charge des usagers du système de santé et de protection sociale sont incessamment attaquées sous prétexte de faire des économies. Les salarié-e-s de la santé et du social, soutenu par l’intersyndicale CGT FO SUD, appellent la population à combattre avec nous ces politiques d’austérité.

Pour suivre l’actualité liée à cette mobilisation
(appels, notes, tracts, préavis,...) :
Voir la rubrique spécifique du site de SUD Santé Sociaux et le site de SUD Collectivités territoriales

Communiqué des Fédérations

 

CGT, FO et SUD du secteur de la santé et de l’action sociale
11 janvier 2017

Dans les suites de la journée de grève du 8 novembre où la mobilisation des agent-e-s et des salarié-e-s a été importante, la grève reste le seul moyen aujourd’hui pour pouvoir exprimer la souffrance et l’exaspération des personnels des établissements de Santé et de l’Action Sociale au gouvernement.
Les fédérations CGT /FO/ SUD Santé et Action Sociale appellent les agent-e-s et les salarié-e-s de nos secteurs d’activité à poursuivre et à amplifier l’organisation de la journée nationale de grève et de mobilisations prévue le 7 mars 2017. Elle se traduira par des mobilisations et des manifestations à Paris et en territoire. Nos organisations combattent les choix des politiques publiques actuelles, notamment en matière de Santé du gouvernement qui a comme seul leitmotiv de faire des économies. Ces mesures dégradent les missions et les conditions de travail, la qualité de vie des travailleurs ainsi que la prise en charge de la population. Nous exigeons l’abrogation de la Loi Santé, ainsi que le maintien de l’ensemble des lits, des services, des établissements et des emplois.

Pour la construction de cette journée, pour qu’elle soit un succès, des meetings en intersyndicale, avec la présence des 3 secrétaires généraux et des camarades de l’Action Sociale, seront organisés dans plusieurs villes de province ainsi qu’à Paris, en lien avec les militant-e-s des territoires concernés. Dans ce contexte, l’intersyndicale apporte tout son soutien à toutes les mobilisations et à tous les mouvements de grève en cours, dans les établissements publics et privés. La Loi de Financement de la Sécurité Sociale, publiée le 24 décembre 2016 ne fera qu’aggraver les conséquences de l’austérité budgétaire imposée au secteur de la Santé et de l’Action Sociale. S’inscrivant dans la continuité du combat contre la loi travail et du succès de la journée de grève du 8 novembre 2016, cet appel national constitue un pas supplémentaire dans la mise en œuvre de l’action commune pour la défense de l’hôpital, de l’action sociale, financés par la sécurité sociale.

Le trajet de la manifestation parisienne est en cours d’élaboration, mais nous pouvons déjà informer que le départ se fera aux alentours de 13 heures (des appels communs intersyndicaux pourront être et seront initiés localement dans les territoires).

Les Fédérations CGT, FO, SUD, proposent que soient localement initiés des appels communs intersyndicaux qui constitueraient des leviers importants pour amplifier et organiser la mobilisation pour la grève du 7 mars.
Enfin, les Fédérations invitent leurs structures syndicales à prendre toutes les dispositions pour organiser la montée à Paris, comme les nombreuses structures syndicales de province qui ont, d’ores et déjà, fait ce choix (réservations SNCF, bus….) et à de s’adresser largement à tous les personnels de la Santé et de l’Action sociale pour qu’elles/ils s’inscrivent en masse dans les manifestations, tant parisienne que celles qui seront prévues en territoires.

Montreuil, le 10 janvier 2017


L’APPEL SOLIDAIRES FP

sans_titre-612.png

LE PREAVIS DE GREVE SOLIDAIRES FP

sans_tidddtre.png

Voir également :
- Communiqué intersyndical Fp
- Communiqué UNIRS



Documents à télécharger

Ecrit par solidaires08, à 14:45 dans la rubrique "Agenda".
Lien permanent 0 commentaires


(Marne) Des événements extrêmement graves se sont déroulés et se déroulent actuellement au sein de l’association de protection de l’enfance de La Sauvegarde
  • Pour soutenir Ibitssam mise à pied et menacée de licenciement par son employeur « La Sauvegarde »
  • Pour défendre le droit d’expression et la liberté d’opinion,
  • Pour offrir un accueil et une prise en charge digne à tous les jeunes confiés à la Sauvegarde, étrangers ou pas.



Documents à télécharger

Ecrit par solidaires08, à 14:27 dans la rubrique "L'Union Solidaires 08".
Lien permanent 0 commentaires


Lundi 27 Février 2017
Toujours plus pour les profits, toujours moins pour les salaires !



Documents à télécharger





Article publié le 24 février 2017
Ecrit par solidaires08, à 15:00 dans la rubrique "L'Union Solidaires 08".
Lien permanent 0 commentaires


Accéder aux archives...


Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom